Investir en Suisse : une bonne ou une mauvaise idée ?

Un investissement immobilier n’est pas une chose à prendre à la légère. Il s’agit tout de même d’une dépense très importante et d’un engagement sur le long terme. C’est pourquoi étudier toutes les possibilités du marché est nécessaire. Le marché suisse fait partie intégrante des options qui intéressent un grand nombre d’investisseurs. Faut-il alors suivre cette tendance ? Rien n’est moins sûr.

Un pays facile d’accès

Quitte à envisager un placement immobilier à l’étranger, autant que ce soit dans un endroit où on pourra profiter amplement de sa résidence. C’est un des avantages à acheter en Suisse. C’est en effet un pays où il fait bon vivre. Il n’est pas loin de la France et il est facilement accessible. Quand bien même ce serait un Etat souverain, vous n’aurez pas besoin d’un VISA pour y déménager si l’envie vous en prend. Vous pouvez profiter largement du VISA Shengen.

Les impôts fonciers très attractifs

Le système de prélèvement des impôts fonciers en Suisse est automatique. Vos participations sont coupées à la source. Ce qui revêt un caractère pratique.
En outre, vous n’êtes pas obligé de déclarer vos propriétés immobilières à l’administration fiscale française. En d’autres termes, vous ne devez d’impôt qu’aux autorités suisses en ce qui concerne la détention et l’exploitation du bien. Par contre, il parait être de bon aloi de souligner que les dispositifs de défiscalisations ne s’appliquent pas aux biens en Suisse. Vous allez donc devoir payer les pleins pots pour vos participations sociales sur place.

Un marché immobilier en plein essor

Par contre, par rapport à la bulle immobilière en France, la valeur du marché en Suisse est encore attractive. Le prix du m2 se négocie entre 600 et 1 500 euros. Tout dépend du quartier, du type de bien et de votre capacité à négocier. La demande locative est aussi très forte, que ce soit pour une location permanente ou saisonnière. En Suisse comme ailleurs, vous pouvez financer votre projet d’investissement par un prêt immobilier. Cependant, il est conseillé, voire plus pratique, de souscrire le crédit auprès de votre banque en France. Il suffit de fournir le compromis de vente pour ce faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *